Aujourd’hui je voulais vous parler des différentes manières de mettre en place un projet e-commerce.

Les 5 principales méthodes pour savoir comment faire un site e-commerce.

1- Le prestataire

Là on touche tout de suite des spécialistes. En général ce sont des agences web que l’on peut trouver un peu partout dans les villes de France. Beaucoup proposent de réaliser un devis sur de simples critères, mail ou bien un formulaire rempli sur Internet. Je vous conseille de fuir ceux qui vous annoncent des tarifs précis sans même avoir entendu parler de votre projet. Nombreux sont ceux qui sur le site codeur.com vous donnent des tarifs et délais sans aucun cahier des charges ! Déjà si vous partez sans cahier des charges, aussi petit soit-il, c’est qu’il y a un problème. L’étape du cahier des charges est là pour cadrer votre projet et surtout le faire comprendre à votre prestataire.
Les prix corrects qui sont pratiqués dans le développement de sites boutique en ligne (je vous parle des vrais développeurs. Pas ceux qui vont mettre 5 mois de plus que les délais annoncés et qui vous livrerons un site internet plein d’erreurs…) sont situés entre 1000 et 20 000 €. Le coût moyen étant de 3000€, ce prix comprend le développement, une garantie en cas de problème le tout conformément au cahier des charges fourni. Ce qui est donc très important, c’est d’avoir un cahier des charges précis qui vous permet d’être « couvert » en cas de litige avec le prestataire. Problème de délais, fonctionnalités manquantes, ….
L’avantage d’avoir un développement par un professionnel c’est d’être guidé tout le long du projet, d’avoir des fonctionnalités plus poussées. Et donc de profiter de son expertise dans le web.

2- Le service en ligne

Je ne vous cache pas que c’est le service qui me déplaît le plus. Vous arrivez sur un site internet qui vous propose de créer votre boutique pour une poignée d’euros par mois. Suite à cela vous avez une boutique très basique avec des couleurs simples. Certes elle est fonctionnelle et vous permet de vendre en ligne. Mais le graphisme d’un site internet est très important lorsque l’on veut développer sa marque ou sa société. Vous devrez donc dépenser de l’argent au compte goute pour améliorer votre boutique. Prestations graphiques, Ajout de modules, etc …
Les prix que j’ai pu constater pour avoir des services corrects sont situés entre 25 et 200€ par mois. Certains d’entre eux nécessitent de payer une commission de 10 à 1% du chiffre d’affaires généré sur les ventes en ligne.
Pour résumer ça prend du temps car vous devrez vous former à votre rythme afin d’acquérir les bonnes pratiques de la vente en ligne (ou de payer quelques centaines d’euros pour vous former à leurs plateformes).
Le seul avantage que j’y vois c’est que ça coûte moins cher sur le court terme comparé à une boutique e-commerce classique, mais pour atteindre la même qualité de développement ça vous coûtera bien plus cher. Et en plus de cela vous payerez jusqu’à la fin votre abonnement. Ah j’ai failli oublier, je n’aime pas être pris en otage sans pouvoir accéder aux sources de ma boutique à faire des sauvegardes gratuitement ou même être menacé de voir la boutique fermée sur un paiement qui tarde.

3- La formation

Voilà une méthode que je trouve intéressante. Au lieu de confier l’intégralité de votre projet à un prestataire, vous vous impliquez entièrement dedans ! Il existe des formations qui vous permettront de vous former à la création de boutique en ligne et aussi apprendre à la gérer. Comment cela est-il faisable ? Et bien pour la simple et bonne raison qu’il existe des logiciels ultras efficaces pour faire un site e-commerce de qualité. Voici un exemple d’un site sur lequel je ferais un article très prochainement :  http://www.archiduchesse.com L’avantage de suivre ce type de formation c’est vraiment de connaitre le fonctionnement essentiel de votre futur outil. Et contrairement au « Service en ligne » vu précédemment, vous ne pouvez pas être pris en otage, vous avez votre boutique en mains, vous la contrôlez !
Niveau tarif, comptez entre 800€ et 2500€ en fonction de la formation choisie.

4- L’achat d’un site tout fait

Bon c’est une méthode très peu répandue en France mais ça existe ! Un peu à la manière d’un commerce physique, vous achetez un nom de domaine avec la technologie développée directement dessus. Cela vous permet de récupérer les anciens clients, le trafic et même des fois le stock restant à l’ancien propriétaire. Un site internet proposant ce genre de vente, surement le seul, est disponible à cette adresse : http://www.vente2site.com Par contre là les tarifs explosent. comptez entre 30 000€ et 500 000€. Que voulez-vous c’est la méthode « fainéant » …
Le gros avantage que je vois dans cette méthode c’est que si vous choisissez le bon site avec un bon trafic et un bon positionnement, ça vous permet de vous plonger immédiatement dans l’univers du e-commerçant et d’avoir des prévisions de CA.

5 les mains dans le cambouis

Pour faire son site internet vitrine ou bien e-commerce il faut des connaissances. Concrètement si vous ne connaissez rien au web et sans personne pour vous guider vous mettrez des dizaines de mois pour avoir un rendu correct. Développer est un métier à part entière ! C’est comme si vous vous lanciez dans l’opération à coeur ouvert d’un patient, eh bien un site internet c’est pareil vaut mieux être bien conseillé (sur Loup Futé par exemple :D ) ou laisser cette tache à un expert.

 

Pour terminer voici mon classement par niveau de qualité et chance de réussite des méthodes pour savoir comment faire votre e-commerce:

  1. La formation : mon coup de coeur !
  2. Le prestataire
  3. L’achat d’un site tout fait
  4. Le service en ligne
  5. Les mains dans le cambouis
piedarticle

A propos de l'auteur

Entrepreneur depuis déjà plusieurs années. C'est par passion pour le commerce et le marketing qu'il lance son blog en ligne nommé Loup Futé. Il y propose ses conseils, sa vision et ses critiques dans des des articles thématisés sur la vente en ligne et ses dérivés.

49 Responses

  1. nicolas tranchant

    shopify offre une super prestation reconnue par beaucoup mais surtout qui me satisfait pour mon projet. Il me semble que c'est le moins cher du marche et on peut s'en sortir seul pour avoir quelquechose de correct. C'est ce que j'ai choisi pour mon site vivalatina et j'en suis tres content. bien plus simple a mettre en place qu une plate forme OSCommerce avec laquelle j'avais commence jusqu'au jour ou jeme suis fait pirate, et la j'ai laisse tomber OSCommerce pour passer a shopify.

    a plus

    Répondre
  2. Loic Pietrzak

    Je ne vais pas être du tout d'accord avec toi sur ce coup ^^

    Pour commencer je suis un gros fan de la solution 5 (la dernière selon ton classement). Déjà parce que j'adore créer des sites et que je peux le faire moi même. J'ai fait 3 boutiques respectivement sous Zencart, Prestashop et le dernier sous Opencart. La prog et le css m'intéressent donc je peux y passer de très nombreuses heures sans problème. J'aime avoir le contrôle sur mon site pouvoir sauver mes données etc…

    Maintenant il n'y a que les c… enfin idiots qui ne changent pas d'avis et moi qui étais pas mal opposé à la solution 4 je me rend compte que des boîtes comme Shopify ou Wizishop proposent vraiment de supers solutions à des prix finalement raisonnables sachant qu'un hébergement correct avec certificat ssl n'est pas donné ! Aussi il existe de superbes boutiques (graphiquement parlant) sur les 2 solutions il suffit de jeter un coup d'oeil sur les showcases.

    L'énorme avantage des solutions hébergées concerne les mises à jours qui réclament toujours beaucoup de travail. Sur Zencart avec le code spaghetti c'était même une horreur…

    Enfin un oubli non négligeable: la possibilité de créer une boutique avec Ebay ou Rakuten pour le Japon. Je n'ai pas eu une très bonne expérience d'Ebay (ergonomie nulle, politique de vente…) par contre Rakuten à l'air beaucoup mieux foutu mais cher (boutique de base 500 euros/mois). De notre côté notre prochaine boutique sera sous Rakuten ou ne sera pas !

    En conclusion il faut quand même dire que le principal est quand même d'avoir une bonne idée de départ. Je connais des sites tout pourris qui marchent très très bien et d'autres superbes qui n'ont pas duré un an…

    Répondre
    • Kevin

      Ce n’était pas un classement mais simplement une liste des méthodes pour créer une boutique !

      Je suis également un grand fan de la création de boutiques via les CMS. Autant par un prestataire que par moi même, ou même une formation !

      Je ne remets pas en doute la qualité de prestation de Shopify et tout ses concurrents, ce qui gêne chez eux c'est le fait que tu ne contrôle pas tout. Ta boutique n'est pas à toi, sur ton propre serveur, et cela me stresse un peu :)

      Pour le lancement d'un site internet qu'il soit boutique ou non (s'il à un but commercial) il faut avoir une idée viable c'est vrai le design ne fait pas tout non plus. Même si on peut voir de très gros changement de comportement de la part d'un internaute d'une version A à une version B d'un site (cf A/B testing).

      Par contre Rakuten je ne connaissais pas je vais regarder ce qu'ils proposent de plus près mais je trouve cela extrêmement cher. Pour 500€ par mois soit plus de 6000€ par an la prestation à intérêt d'être d'une grande qualité (surtout si c'st juste du style Shopify).

      Ça marche comment Rakuten ?

      Répondre
      • Loic Pietrzak

        Rakuten c'est une TRES grosse boîte japonaise qui d'ailleurs commence à investir en Europe. Ils ont récemment racheté Price Minister, Play.com, le fabricant de tablettes Kobo, l'espagnol Wuaki.tv… Vu le cours actuel euro/yen ils ont bien raison d'en profiter pour faire leur emplettes !

        En fait Rakuten c'est l'Ebay du Japon, tellement puissant que Ebay lui même a du abandonner (et oui plus d'Ebay au Japon, concurence trop rude !). Pour faire une analogie, en France lorsque les gens veulent faire une recherche, il vont naturellement sur Google. Au Japon lorsque quelqu'un veut acheter quelquechose il va naturellement aller sur Rakuten sans même passer par un moteur de recherche.

        Autant les sites internet japonais ont généralement 10 ans de retard niveau design et ergonomie autant Rakuten est bien foutu et il semble que les possibilité de personnalisation des boutiques soit plus évolué que sur Ebay.

        Même dans le commerce en ligne l'Asie arrive en force qu'on se le dise !

        PS: se serait bien d'ajouter une option sur le blog pour être averti lorsqu'un nouveau commentaire a été posté.

  3. Boulama

    Personnellement, moi je préfère la formation. D'ailleurs dans certaines formations, on apprend les différentes stratégies de vente.

    De plus les CMS tel que prestashop permettent de mettre en place une boutique en ligne en très peu de temps.

    Répondre
  4. Doré

    Bonjour, étant enseignant au CNAM sur adobe master pro et enseignant universitaire depuis 15 ans dans le multimédia, j'ai une certaine expérience des sites web, à l'heure actuelle une formation sur adobe CS avec une version CMS drupal qui est le meilleur CMS à l'heure actuelle permet de développer très loin, de plus html5 est intégrer dans adobe CS6.

    Par expérience, toutes les expertises que je donne ou formation , les personnes sont très surprises des résultats.

    De plus les formations vous donnent des notions de droit et de marketing ou de webmastering.

    Bonne soirée

    Répondre
    • Kevin

      Exactement Doré !

      C'est pour cela que j'apprécie la formation, surtout que aujourd’hui la création d'un site internet à été vraiment simplifiée … La formation apporte de nombreux avantages dans un projet d'entreprise ! Surtout quand le formateur à expérimenté et fait les erreurs avant vous …

      Répondre
    • Lou

      Bonjour, jaimerai en savoir plus pour creer site Ecommerce à moindre cout facile et radiement merci de votre réponse

      Bien à Vous

      Lou

      Répondre
  5. Johan Puisais

    Je ne connaissais pas cette possibilité de formation et d'accompagnement, je trouve cela séduisant et sécurisant. L'outil en ligne ne fait pas tout et nombre de personne se lançant dans le e-commerce se retrouvent démunies devant l'ensemble des compétences annexes qui faut accumuler.

    Oui, il faut controler ses outils et ses données, mieux vaut investir un peu plus au départ et être "propriétaire" de son business, donc les solutions mutualisées ne me plaisent pas même si se sont de bons outils. Pour tester… des revenus d'appoint… pourquoi pas.

    Les prestataires, si on sait les choisir, sont un gage de sécurité et de compétences, mais comme vous le faites remarquer, tous ne se valent pas.

    Les prix moyens que vous annoncez sont en dessous des tarifs que je constate autour de moi, je pense que 5500 euros est plus juste.

    En tout cas très bon article, bien à vous.

    Répondre
  6. Charles Boulay

    C'est vraiment très intéressant, ça donne des pistes de solutions pour tout le monde. Les opinions peuvent être très partagées, mais le but ultime est de diffuser son information, de se faire voir et de faire réagir…

    Répondre
  7. Fabrizio Ran

    Sujet très intéressant pour ceux ou celles qui veulent se lancer dans le e-commerce. Comme certains j'opterai pour la formation pour avoir le plein contrôle du site mais vu le temps que cela va prendre, la maîtrise des outils nécessaires etc… le mieux c'est de confier le projet à un prestataire pour commencer pour plus de sécurité, s'il s'agit d'un e-commerce. Quant au site vitrine, une connaissance de base en Adobe Dreamweaver et Fireworks suffit.

    Répondre
    • Kevin

      Lancer un site e-commerce demande de moins en moins de compétences techniques. Les seules compétences qui sont encore difficilement remplaçable, c'est le graphisme. Et encore, quand on mets un peu les mains dedans on peut s'en tirer…

      Répondre
  8. LeLapin

    Bonne petite guideline de départ.

    J'ai même découvert le point 4. Je ne savais pas qu'on pouvait acheter des sites comme des bagnoles d'occase, j'avoue que j'ai beaucoup ri en imaginant sur des parkings les étalages de web-agencies en train de revendre les sites de leurs clients au cul de l'utilitaire… :D

    "Ils sont beaux, ils sont beaux mes sites !" ;)

    Il y aurait évidemment un roman à écrire sur chaque topic. 1000 romans plutôt, puisqu'on ferait chacun le nôtre.

    Perso je suis fan de la 1 sauf si c'est un commerce qui va définitivement fermer dans quelques années pour cause d'âge avancé (et dans ce cas on va pas faire chier le pauvre gars et lui tenir son truc propre jusqu'à la fin, s'il est sympa).

    Il faut toujours penser à la suite, et que je sache l'e-commerce n'est pas en crise. :p

    Donc n'importe quel entrepreneur sait que son avenir en passera obligatoirement par là. Il faut donc lui dire que s'il ne prend pas le train en marche, il n'aura plus la compréhension et la maitrise au moins globale des outils.

    D'autant qu'une bonne formation, adaptée aux handicaps (culturels aussi) est assez simple à mettre en place de nos jours.

    La formation, si possible personnalisée et par un chef de projet aguerri qui ne lui plombera pas la facture par éthique, lui permettra au moins, arguments en mains et surtout bien intégrés, de savoir comment monter et diriger le projet. Ce qui me semble ma moindre des choses.

    Ensuite, les couts et les douleurs, comme disait le regretté Coluche…! ;)

    Répondre
  9. LeLapin

    Oups ! Je me rends compte que je n'ai pas pris la même liste pour mes deux points. Mon préféré est donc la formation, et mon fou-rire du jour les sites d'occase. (faudrait faire un argus ! :DDDDDD)

    (réexplosé de rire tout seul en imaginant le gars "Un Drupal de 2010? Ah ben ma p'tite dame, ça dépend de l'état aussi ! Où je peux le voir ? Il a beaucoup tourné ?Comment est la MySQL ?) ;D

    Répondre
    • Kevin

      Eh oui le pire c'est que c'est presque ça, date de première publication ? Visiteurs par jour ? articles vendus ? …. TOUT un tas de critères !!!

      On pourrait faire un argus c'est vrai xD

      Répondre
  10. bricole

    Pour moi c’est le cambouis sachant que j’aurais bien aimé avoir droit à la formation.
    Ne pas pouvoir gérer son hébergement ça me semble une absurdité totale , ça fait quasiment peur.
    Il est toujours intéressant de comprendre ce que l’on fait et donc apprendre quelques notions de code au fil du temps est profitable .

    Sinon il faudrait peut être filtrer l’imbécile au dessus qui spamme ton blog impunément (débile).
    :)

    Répondre
  11. Demarquis

    Bonjour,
    Au passage juste une remarque sur un article intéressant comme cela avoir une pub pour 1&1 en bas c’est assez marrant et vu le commentaire sur ce type de solutions dans l’article et dont je suis également d’accord.
    Responsable d’une agence Internet, je me permets d’ajouter un commentaire sur notre apport métier qui n’est pas que dans la technique, mais également d’apporter des solutions de webmarketing qui associe technique, graphisme, connaissance métier du client et du marketing online pour pouvoir faire monter en puissance une boutique en ligne. Chacun de ces pôles sont tenus par un responsable on peut donc imaginer l’expertise apporté lors de la création d’une boutique par une agence internet, cela pour une personne me paraît compliqué à maitriser dans son ensemble (trop de boutiques en ligne qui génèrent très peu de C.A).
    De plus les technologies web bougent sans cesse le rôle d’une agence est de constamment être dans cette dynamique et de proposer, mais faire une boutique tout seul sur plusieurs mois ou par formation peut-on vraiment se tenir au courant de cette veille indispensable et quotidienne?
    Il me semble que tout dépend d’objectifs que l’on s’est fixé au départ est-ce que je me consacre à mon business et le site n’est qu’un support de vente ou je souhaite maitriser l’ensemble au détriment de mon business qui peut souffrir de longs mois de travail et ensuite au quotidien? Pas de bonnes ou mauvaises réponses à mon avis, juste la bonne question à se poser au départ.

    Répondre
    • Kevin

      La pub en bas de l’article est sur leurs solutions d’hébergements ! Donc pas sur leur solution de création de boutique / site :D
      Aujourd’hui le process de création est devenu d’une simplicité inouïe. On peut vraiment tout faire pendant une formation de quelques jours. Le plus important aujourd’hui c’est la partie référencement / Webmarketing. Qui peut faire l’objet d’une consultation auprès d’une agence ou bien d’une formation spécialisée. Je pense vraiment que les créateurs de sites internet vont de plus en plus se spécialiser dans ce genre d’actions. Les créateurs sont trop nombreux les tarifs pratiqués deviennent ridicules… Et surtout dans la grande majorité des cas lorsque la boutique est bien faite les clients n’ont plus de budget pour la promotion (ou les conseils) et donc leur boutique ne sert à rien. Elle ne génère pas beaucoup de ventes, pour ne pas dire aucune !

      Répondre
  12. Cédric

    Salut,

    L’article résume bien les différents moyens de développer un site e-commerce, je préconise aussi la formation. Encore faut-il tomber sur le bon réseau formateur !
    Mais je n’aurai pas fais de classement à la fin tout simplement par ce qu’il dépend de nos propres compétences et ressources.

    J’accentuerai davantage sur la nécessité d’avoir un business model de son projet et donc un cahier des charges général (pas seulement adressé pour le cas du prestataire) c’est ce qui va orienter le choix du moyen de création de son site.
    Ai-je les capacités de le faire tout seul? ai-je le temps de me former? Dans le cas ou je rachète une marque enseigne et le site qui va avec (voir d’autres canaux de distribution aussi?) une refonte est-elle nécessaire ? Ai-je simplement l’argent nécessaire pour le faire réaliser avec l’interactivité que je souhaite.
    Si les gens foncent la tête baissée et dépensent une fortune pour un site web chez un prestataire, investissent dans un stock conséquent et n’ont plus rien pour assurer leur visibilité, leurs ventes ne seront pas plus importantes qu’un simple e-commerce open-source à coût réduit ou encore un site provenant d’un service en ligne… Je commente peut être à côté de la plaque mais tout ça pour dire que le choix n’est pas automatique ^^ !

    Cdlt,

    Répondre
  13. Johanna Gobetti

    Excellent article…toutefois je vais mettre un bémol, il n’est pas toujours suffisant de traiter avec  » des professionnels ».
    Il faut également un minimum de connaissance, de langage informatique pour déceler si on est en train de se faire rouler dans la farine ou pas.
    J’en ai fait la triste expérience avec une célèbre agence internet !
    Vive prestashop !

    Répondre
    • Demarquis

      Il me semble que c’est au professionnel de se mettre au niveau du client et non l’inverse.
      Moi si j’achète une baie vitrée j’attends du commercial (aux dents longues certes) de m’expliquer pour que cela soit limpide pour moi et que toutes les zones d’ombres soit clair. Je ne vais pas passer mes nuits sur des sites pour connaître toutes les techniques de pose ou de produits de baie vitrée parceque si je fais cela, je la commande à l’étranger directement pour dix fois moins chère. Je pense que l’on doit être en confiance par obligation car nous ne pouvons tout connaître au professionnel de l’assumer.

      Répondre
  14. Fabrice

    Bonjour,je suis entièrement d’accord avec Loup futé sur le fait que travailler sur la création d’un site e-commerce sans avoir préalablement rédigé un cahier des charges fait preuve de beaucoup d’amateurisme. Il existe en effet aujourd’hui de nombreuses solutions pour créer un site e-commerce (prestashop, Magento, Os commerce, Open cart, VirtueMart, Oxatis).de plus vous faudra choisir le design en adéquation avec votre secteur d’activité et aussi la solution vous permettant de disposer d’outils SEO simples d’utilisation pour optimiser sa visibilité dans les SERP’s.

    Répondre
  15. Hortense

    Comme promis sur Twitter (CM du compte d’Aran Prod), quelques remarques sur cet article. J’ai donné une formation « développer ses ventes sur Internet » en début de semaine dans une CCI donc ça devrait encore être frais :).

    Meilleure solution selon moi : une vraie création de site avec développement/intégration/infographisme mais sur un CMS accessible à tous comme WordPress ou Prestashop + une formation pratique pour l’utiliser au jour le jour.

    Comme beaucoup de commentateurs, je pense que le pire qu’on puisse faire, c’est :
    - un site tout fait chez son hébergeur à quelques euros par mois (vous n’en avez pas parlé mais niveau référencement, ces sites sont tout sauf optimisés et les gens qui les utilisent n’en ayant jamais entendu parler, ils ne sont pas près de se retrouver en 1ère page de Google !)
    - un site développé sur un outil propriétaire ou hyper compliqué par une agence web qui, certes, fait tout à votre place mais vous livre un site sur lequel vous n’avez pas la main, vous êtes complètement dépendant de l’agence jusqu’au nom de domaine qu’elle n’a pas forcément réservé à votre nom !

    Bien sûr, en tant qu’aficionada d’intégration, je dirais bien la solution « mains dans le cambouis » mais soyons réalistes 2 secondes : la grande majorité des internautes ne savent que naviguer, lire leurs mails et surfer sur les réseaux sociaux ! J’ai pu me rendre compte que je fatiguais déjà beaucoup mes étudiants à la moindre mention de balises html utiles pour la rédaction web et le référencement alors penser qu’ils vont un jour apprendre le PHP ou même utiliser des CSS, c’est complètement utopique :) à réserver aux passionnés bien sûr !

    Bravo pour l’exemple du site archiduchesse que j’utilise aussi dans mon cours car c’est l’exemple parfait de ce qu’il faut faire sur du mono-produit selon moi :))

    Répondre
    • Kevin

      Pour les mains dans le cambouis, je vais m’efforcer de vous prouver le contraire :)
      Le web à tellement changé aujourd’hui que l’ont peut y faire des choses incroyables sans aucune connaissance technique…

      Répondre
  16. Emilie

    Bon article pour débrousailler le terrain et avoir une vue d’ensemble des solutions qui s’offrent aux (futurs) vendeurs !

    Mon seul bémol est que c’est quand même très orienté dev et code. Une boutique en ligne, c’est aussi une image, une vitrine, une renommée, etc. Le code est essentiel mais il faut aussi penser à la conception avant de se jeter à corps perdu dans la technique. D’où le cahier des charges. Kevin a raison : si on vous propose une presta ou même seulement un tarif sans écouter votre projet, ni même l’ombre d’un cahier des charges, fuyez ! (A moins que vous soyez vous même professionnel du web et que vous travaillez avec d’autres méthodes… et beaucoup de confiance !)

    Je rejoins Loic sur le fait qu’il existe d’autres solutions pour les personnes qui n’ont pas le temps, les moyens ou l’envie (eh oui, il n’y a pas que des geeks sur le net !) de se pencher sur la question de la boutique en ligne. Je pense notamment a Etsy pour les artisans / créateurs. Ça permet de pouvoir vendre, de tester ses produits avant de se lancer dans une boutique en ligne « grandeur nature » on va dire.

    Je découvre aussi la solution de racheter un site clé en main. Mais j’imagine qu’il s’agit davantage d’un investissement et que les entrepreneurs ciblés par ces solutions ont un profil d’investisseur et non de commerçant ?

    Répondre
    • Kevin

      C’est vrai que l’achat d’un site e-commerce, actuellement c’est plus des profils d’investisseurs. Mais pourquoi pas pour un jeune entrepreneur ?…

      Répondre
  17. JURET Patricia

    Super ! bien expliqué. Pour quelqu’un qui commence c’est une bonne trame à suivre. Faites juste attention aux fautes d’orthographe… sinon bonne continuation et j’aime bien vos infos.
    Patricia

    Répondre
  18. lereferenceur

    Si je devais faire un site e-commerce ca serait main dans le cambouis avec prestshop. Meme si j’en ai jamais fait et que je galererai au debut, il faut bien debuter un jour.
    Et puis monter son propre site ecommerce, il y a de quoi etre fier :) Quoi que utiliser un CMS n’est pas créer son site soi meme a 100%

    Répondre
  19. Wpshop

    Sinon il y a aussi l’utilisation du CMS WordPress auquel vous pouvez ajouter une extension comme Wpshop: http://wordpress.org/extend/plugins/wpshop/

    qui vous permet de mettre sur pied une boutique ecommerce rapidement et sans avoir des connaissances très poussées. En plus, la documentation disponible sur le site vous permet d’être guidés dans les différentes étapes d’installation de votre site: http://www.wpshop.fr/documentations/installation-plugin-ecommerce-wpshop

    Répondre
  20. Phillipe

    Mettre les mains dans le cambouis reste la meilleure solution ensuite viendrait pour moi les formations!
    Un gain de temps énorme en passant par des formations.

    Répondre
  21. hippolyte

    Je suis pour la formation même si ça prend du temps, à la fin , on acquiert une nouvelle connaissance et on peut mieux gérer son e-boutique

    Répondre
  22. stop motion

    ou utiliser des solutions en ligne developpées par des pros.
    Wizishop est je pense en ce moment la meilleure solution existante pour se lancer sans frais…

    Répondre
  23. Le Voisin Bruyant

    Dans les étapes il manque un point vital non abordé ici qui concerne l’e-commerce, se renseigner sur les aspects juridiques liés au e-commerce.
    - Dépôt du nom commercial auprès de l’INPI
    - Délai de rétractation du client et prise en compte des retours.
    - Responsabilité de l’e-commercant vis à vis du client en cas de produit non livré ou détérioré (et non pas la responsabilité du transporteur)
    - Déclaration à la CNIL
    etc

    Si vous ne vous souciez pas de cela au départ, ça sera une grande claque qui coulera votre business quand par exemple une grande marque vous enverra une mise en demeure de ne plus utiliser votre nom car il est trop similaire au sien.
    Soit vous coulerez devant les frais d’avocats, soit vous devrez refaire les 3/4 du boulot sous un autre nom (flyers publicitaires à jeter, produits éventuels à repackager, logo/site web à refaire, image auprès des clients à modifier… etc)

    Répondre
  24. Nico

    Je pense aussi que la formation est la meilleure option car se lancer sans savoir c’est un gros risque dans le monde du Ecommerce !!

    Répondre
  25. Envie de Mode

    C’est vrai que pour un bon site ecommerce réussi a DECONSEILLE les site tout pret à la powerboutique et compagnie ! Ayant l’avantage de ne pas avoir de frai sniveau technique (réseau, développement, intégration, référencement…) je me rend compte qu’ j’ai la chance d’investir uniquement en matériel et bientôt en employé même si c’est des gens proches ou de famille. Mais bon même si on fait une stratégie marketing de tonnère si on a passe visite c mort ! et surtout claquer des millier d’euro en adwords ça ne m’interèsse pas du tout non plus ! Je préfère passer du temps à bien faire mon référencement et TOUJOURS augmenter mon backlinking et soigner au passage mes netlinking et balise Magique comme je les appels ;)

    Répondre
  26. Marie

    Ces conseils et ces méthodes sont d’une grande utilité. Cet article est un vrai point de départ avant toute prise de décision. Merci.

    Répondre
  27. amélie

    il faut bien entendu proposer des tarifs/produits/offres alléchantes sur votre boutique (offres de lancement, promo spéciales… à faire tourner régulièrement via des bandeaux et images de pub), mettre en place une newsletter, des alertes promos, lancer un programme de fidélisation et de parrainage…

    Répondre
  28. Vanessa

    salut, vous avez raison, même pour les conseils, ils sont bien expliqués et idem pour l’ordre, la formation joue un rôle très important surtout pour le futur du site et sa persistance… et il faut souligner qu’il faut garder une réputation « trusted » pour le site :D merci pour l’article.

    Répondre
  29. Simon

    D’après mon expérience, la formation est le meilleur moyen de créer sa boutique en ligne. S’appuyer sur un professionnel pour devenir autonome. Très bon résumé des étapes de la création !

    Répondre
  30. Caroline

    Bonjour Kevin,

    Merci pour cet article fort intéressent.

    Effectivement il faut être aidé par des spécialistes du web, car on peut s’y perdre vite. De la création de l’interface à tout ce qu’il y a autour. Pour ne pas se tromper, faire appel à un professionnel est indispensable.

    Merci encore pour cet excellent résumé.

    A bientôt.

    Caroline d’Access Com’

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.